EDYA BLOG

Des millions de m³ d’eau gaspillés
par les chasses d’eau entartrées !

Vous avez le pouvoir de réduire la facture de vos clients (EHPAD, écoles, …)

9 novembre 2021 | antitartre

40 millions de m³ d’eau gaspillés tous les ans, pour une facture totale de l’ordre de 140 millions d’euros. C’est ce que l’on peut estimer sur le parc d’EHPAD et d’établissements scolaires situés en zones calcaires.


Pourquoi les chasses d’eau coutent cher en collectivité ?


Les WC et chasses d’eau sont des éléments qui semblent accessoires dans la vie d’un bâtiment. Ils sont pourtant une source de problèmes quotidiens et de coûts cachés conséquents dans cette typologie d’établissement.

Voici un exemple concret de surcout engendré par des chasses d’eau entartrées :

L’EHPAD du Château de Saint Priest (69) enregistrait une surconsommation d’eau de l’ordre de 24% (soit près de 1 200 m³ d’eau gaspillés chaque année), à cause du calcaire qui grippait les chasses d’eau. A cela s’ajoutent les coûts d’interventions et de remplacements des mécanismes de chasses.

Dans les régions calcaires, l’entretien des chasses d’eau est un calvaire !

Une chasse d’eau peut être remplacée plusieurs fois par an.
Quand une chasse d’eau dysfonctionne, le problème doit être corrigé au plus vite, sous peine :
  • De voir sa consommation d’eau exploser à cause des fuites continues
  • De devoir, en plus, remplacer le mécanisme dégradé par le tartre accumulé.

  • Le dépannage est difficile à organiser et couteux

    Mais voilà, déplacer une personne pour nettoyer ou remplacer une seule chasse d’eau entartrée est très couteux, tant pour l’intervenant et pour le client final.

    Alors que faire?

  • Payer les surconsommations dues aux fuites d’eau et supporter l’inconfort des utilisateurs en attendant une intervention mutualisée avec d’autres problèmes ?
  • Ou payer le prix fort d’une intervention ponctuelle lors de chaque dysfonctionnement d’une chasse ?
    => Ce problème, qui aurait pu sembler mineur, se révèle donc un vrai casse-tête dans le quotidien des établissements concernés.

  • Quelle solution proposer à ces établissements ?


    Etant donné l’ampleur des problèmes engendrés, protéger l’ensemble du réseau d’eau sanitaire des établissements contre les dépôts de tartre est une nécessité. Pour cela, vous devrez choisir un système antitartre.

    Il est important de choisir un antitartre compatible avec les arrivées d’eau froide :
  • Il ne devra pas modifier pas la qualité de l’eau (au sens réglementaire)
  • Il devra disposer d’une attestation de conformité sanitaire en cours de validité : à ce sujet, nous vous invitons à lire notre article sur les ACS

    L’installation d’un tel dispositif dès la construction ou en rénovation permet de régler définitivement ce problème d’entartrage et de fuites d’eau.
    En rénovation, l’installation d’un dispositif EDYA Calc' est amorti en moins de 2 ans. C’est le cas dans le 1er exemple cité sur l’EHPAD de Saint Priest.

    Je découvre EDYA Calc'


  • Corine BERTOSSA
    Directrice
    13 ans d'expertise des circuits d'eau à votre service

    Partager cet article

    EDYA sur Linked In EDYA sur Facebook